Règles douloureuses (Dysménorrhées) : comment les traiter ?

La période des règles est souvent éprouvante pour les femmes, surtout si celle-ci s’accompagne de douleur menstruelle. Pour soulager les règles douloureuses ou dysménorrhées, essayez les astuces suivantes.

Les remèdes de grand-mère

Il est possible de soulager les douleurs menstruelles en adoptant quelques méthodes non médicales, mais efficaces.
La chaleur peut atténuer les douleurs menstruelles. Ainsi, vous pouvez placer une bouillotte ou un coussin chauffant sur le bas-ventre ou sur la partie inférieure de votre dos. Ce remède de grand-mère a montré son efficacité depuis des années. Prendre un bain chaud peut aussi atténuer les règles douloureuses.
Vous pouvez faire des exercices physiques légers avant et pendant les règles. Dans ce cadre, la marche et le vélo sont à privilégier. Faire des activités physiques de manière régulière peut prévenir les douleurs menstruelles. Le yoga est également conseillé en cas de dysménorrhée.
Pour prévenir la douleur menstruelle, il est mieux d’éviter le stress. Alors, prenez le temps de vous relaxer et de vous reposer. Adoptez une alimentation saine (éviter le café, l’alcool et la cigarette) en particulier pendant la période des règles. En plus d’une alimentation saine, la prise de suppléments alimentaires comme la vitamine B1, le zinc et le magnésium aide également.

Les méthodes naturelles

La phytothérapie propose plusieurs plantes pour soulager les dysménorrhées. Les feuilles de framboisier et celles de l’Achillée millefeuille sont connues pour être antispasmodiques. Pour cela, vous pouvez boire les feuilles séchées en tisane avant et pendant les règles. Reconnue pour être un anti-inflammatoire et un antispasmodique, la feuille-de-sauge peut aussi être prise en infusion pendant les règles. Il vous est également possible de faire une infusion de fleurs de Camomille pour traiter la dysménorrhée. Elles ont également des propriétés antispasmodiques.
Plusieurs huiles essentielles sont efficaces contre les règles douloureuses. Elles peuvent être utilisées comme huile de massage. Pour cela, vous devez en diluer quelques gouttes dans de l’huile végétale, puis appliquer le tout sur le bas-ventre tout en le massant. Parmi les huiles essentielles qu’il vous est possible d’utiliser, comptez l’huile essentielle de Sauge sclarée, de basilic, d’Estragon ou de Cyprès. Attention, en cas de cancer hormono-dépendant, il n’est pas recommandé d’utiliser l’huile essentielle de Sauge sclarée.

Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux sont parfois inévitables lorsque les remèdes de grand-mère ne marchent pas et que les solutions proposées par la médecine douce ont peu d’effet. Dans le cadre d’un traitement médicamenteux contre la dysménorrhée, l’administration d’AINS ou Anti-inflammatoire non stéroïdien est la solution la plus proposée. Dans cette classe médicamenteuse, c’est l’Ibuprofène qui se trouve en tête de liste des solutions pour traiter les règles douloureuses. Le Paracétamol peut être prescrit seul ou avec l’Ibuprofène au cas où ce dernier n’est pas suffisant. Attention, l’aspirine et les médicaments à base d’acétylsalicylique sont à proscrire, car ils risquent de provoquer une hémorragie.
Comme les douleurs menstruelles sont le résultat de spasmes et de crampes au niveau de l’utérus, le médecin peut conseiller la prise d’antispasmodiques. Dans cette classe, le Spasfon est le plus connu.
En fonction du diagnostic, certains médecins prescrivent des contraceptifs oraux pour traiter la dysménorrhée. Il s’agit en général de contraceptifs qui bloquent l’ovulation. Selon le cas, le médecin peut même prescrire des contraceptifs oraux qui suppriment les menstruations.
Même si les médicaments cités ci-haut sont très courants pour soulager les douleurs menstruelles, l’avis d’un médecin est toujours recommandé. Sachez enfin que si aucune des méthodes naturelles et aucun de ces médicaments n’est efficace contre les règles douloureuses, il est possible que la dysménorrhée soit causée par une maladie sous-jacente. Dans ce cas, seuls le médecin ou le gynécologue peuvent vous aider.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>