Tout savoir sur le droit du nouveau-né à l’Assurance maladie

Les bébés sont fragiles, et, jusqu’à l’âge de 6 ans, ils sont exposés à des maladies qui touchent fréquemment les enfants. Afin d’alléger les frais de santé que les parents doivent payer, les citoyens français adhèrent à l’Assurance maladie. Qu’ils soient salariés, ou exercent dans le secteur libéral, les travailleurs bénéficient d’une couverture sociale avec les membres de leur famille. Faisons le point sur le droit à l’Assurance maladie du nouveau-né, un des ayants droit d’une prise en charge par la Sécurité sociale.

Assurance maladie : affiliation de bébé obligatoire

Tous les citoyens français doivent jouir d’une protection de santé en étant affiliés à la Sécurité sociale. L’aide se présente sous la forme d’une prise en charge complète ou partielle des frais de santé. Grâce à l’affiliation d’un parent, le reste de la famille incluant le conjoint ou la conjointe ainsi que les enfants bénéficient automatiquement des mêmes traitements que l’adhérent principal. Dès sa naissance, et une fois déclarée en tant qu’enfant légal de l’affilié, un nouveau-né a son plein droit à la prise en charge de l’Assurance maladie. À cet effet, il suffit d’envoyer à la caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM) un acte de naissance que vous pouvez avoir en ligne. Ce document prouve que le bébé à affilier est bien votre enfant.

Assurance maladie : les avantages offerts à bébé

L’affiliation de votre bébé à l’Assurance maladie donne lieu à plusieurs avantages liés aux soins et traitements dispensés au sein des établissements de santé contractant avec la (CNAM). Dans le cadre d’une adhésion d’un nouveau-né, l’organisme assure :
– La prise en charge de l’intégralité ou d’une partie des médicaments issus d’une prescription en pédiatrie ;
– Le remboursement des frais de consultation et d’examens aux dispensaires ou cabinets associés avec l’Assurance maladie ;
– La couverture des dépenses de soins généraux, en laboratoire, ou de vaccinations ;
– Le remboursement des coûts de séjour à l’hôpital, ou au service néonatalogie.

L’Assurance maladie prend également en charge les frais des soins en cas de maladies infantiles courantes. Par ailleurs, votre compte peut être sollicité pour les soins et les traitements spécifiques d’un nouveau-né. Dans ce cas, il convient de souscrire à une assurance complémentaire de type mutuelle de santé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>