Comment gérer le sommeil léger ?

Dormir et sursauter au moindre bruit, c’est le cauchemar de toutes les personnes qui souffrent de sommeil léger. Cette situation peut vite devenir érintante, surtout durant l’été, quand ces personnes souhaitent profiter de la fraîcheur de la nuit pour dormir la fenêtre ouverte. Est-il possible pour ses personnes de profiter d’un sommeil réparateur ? Voici les réponses d’un expert.

Peut-être une notion de perception individuelle ?

IL est tout à fait évident que chacun réagit différemment face au sommeil. Certaines personnes arrivent à dormir qu’elles posent la tête sur l’oreiller et ne se réveillent pas quelle que soit l’intensité du bruit autour d’elles. D’autres personnes n’arrivent pas à fermer l’œil dès que la moindre bruit survient. C’est une véritable torture pour elles, car elles n’arrivent pas à profiter d’un sommeil réparateur. La frontière entre l’insomnie et le sommeil léger est assez infime. Les experts en sommeil estiment que cela dépend du niveau de perception de chaque individu. Si certains considèrent ce phénomène comme un sommeil léger, d’autres pourraient le définir comme une insomnie.

Quels sont les causes d’un sommeil léger ?

Beaucoup d’expert accusent le changement d’habitude causé par les nouvelles technologies qui envahissent les chambres à coucher. Les lumières émises par les appareils perturbent le sommeil, car le cerveau reste en état de vigilance. Les experts en sommeil indiquent que les personnes qui dorment avec leur téléphone même éteint ne dorment pas en profondeur. Ces personnes deviennent alors des dormeurs sentinels. Même si elles semblent endormies, leurs analyses encéphlographiques indiquent une infime pointe de vigilance même dans le sommeil profond. Le manque d’activité physique peut également avoir un impact sur la qualité du sommeil. Les personnes qui ont tendance à rester assises durant des heures au bureau par exemple se fatiguent facilement. Leur sommeil est moins profond et non réparateur, car il n’y a plus de régulateur physique.

Comment lutter contre les sommeils légers ?

Pour retrouver un sommeil beaucoup plus réparateur, il est primordial de déprogrammer l’état de vigilance permanent avec des techniques d’autohypnoses ou encore des techniques de sophrologie. Une bonne alimentation conditionne également le sommeil. Le cerveau des personnes qui souffrent de sommeil léger travaillent activement dans la nuit, surtout pendant la phase du sommeil paradoxal. C’est la raison pour laquelle, les personnes qui souffrent de sommeil léger se réveillent au minimum une fois par nuit. Pour qu’elles puissent profiter d’un sommeil réparateur, il faut minimiser la consommation de glucose. Il faut 5 g de glucose par heure pour fonctionner durant le sommeil. Pour dormir mieux, il est recommandé de manger du sucre lent et un repas riche en protéine. Il est également primordial d’adopter d’une routine de relaxation chaque nuit, pour aider le cerveau à lâcher prise. La méditation ou encore la lecture accélèrent la phase d’endormissement. Bien évidemment, il faut également accepter de se déconnecter la nuit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>