Tout savoir sur la Carte européenne d’assurance maladie ou CEAM

Pour les voyages dans les pays du vieux continent, il est recommandé de disposer d’une carte européenne d’assurance maladie. Également appelé CEAM, ce sésame vous donne droit aux soins sanitaires. Il vous garantit la continuité de la prise en charge par la Sécurité sociale et votre complémentaire santé.

Qu’est-ce que la Carte européenne d’assurance maladie ?

La Carte européenne d’assurance maladie est délivrée à titre nominatif par la Sécurité sociale. Il s’agit d’un document que tous les voyageurs de nationalité française peuvent retirer gratuitement auprès de la Caisse primaire d’assurance maladie. La présentation de cette carte vous fera bénéficier des soins sanitaires adéquats si vous voyagez dans le territoire de l’Union européenne. Des pays tels que la Suisse ou le Liechtenstein ont également adhéré à ce système de couverture santé interconnectée.

Quelles sont les formalités pour retirer une CEAM ?

La CEAM est à retirer en toute gratuite auprès des antennes régionales de l’Assurance maladie obligatoire. Outre les bureaux locaux de la Sécurité sociale, de nombreuses plateformes sur la Toile peuvent aussi vous guider sur les démarches à suivre pour l’obtention de cette carte. Les travailleurs indépendants tout comme ceux qui ont un statut non salarié peuvent effectuer la demande auprès de l’organisme qui couvre leur santé. L’idéal serait de le faire au moins 15 jours avant votre voyage. Pour un départ précipité, un certificat provisoire d’une validité de 3 mois vous sera délivré.

D’autres détails à savoir concernant ce sésame

En présentant la CEAM auprès d’un établissement hospitalier dans l’un de 28 pays membres de l’Union européenne, vous pourrez bénéficier d’un soin gratuit. Cela dit, le pays hôte peut aussi vous demander de verser une participation. Certains d’entre eux vous factureront même l’intégralité des soins. Gardez précieusement les factures pour que vous puissiez demander un remboursement auprès de l’Assurance maladie à votre retour dans l’Hexagone.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>