Les implants mammaires : une bonne ou une mauvaise idée ?

De plus en plus de femmes optent désormais pour les implants mammaires. Définitivement, les astuces données par les conseillers en images ne sont plus suffisantes pour traiter le complexe. Mais est-ce réellement une bonne idée ? Là est la question.

Les côtés positifs des implants mammaires

Pour commencer, les implants mammaires sont des solutions faciles et rapides fin de mettre fin à ses complexes. Après l’opération, on se sent un peu plus femme et on a plus confiance en soi. Ce qui peut être d’une importance capitale pour la réussite de la vie professionnelle comme personnelle.
Depuis des années, les grandes marques d’implants ont peaufiné leur produit afin de vous proposer des résultats naturels et agréables, mais surtout sûrs. Avec la polémique des « implants mammaires causent des cancers » : il a fallu revoir la composition de ces derniers. Aujourd’hui, à condition d’être sincère avec votre chirurgien, il ne devrait avoir aucune complication dans les interventions.

Les revers à la médaille

Néanmoins, c’est le genre d’opération chirurgicale qui coute assez cher. Certaines vont même jusqu’à contracter un prêt personnel pour leur opération. Il faut des milliers d’euros pour avoir les services d’un professionnel sûr et qualifié.
Par ailleurs, l’intervention est lourde et de longue haleine. Vous devez notamment être sur place la veille de l’opération pour une préparation. Vous serez au bloc pendant quelques heures et en salle de réveil pendant plusieurs minutes après ça. Les cicatrices peuvent mettre jusqu’à 2 semaines avant de disparaitre. Il faudra donc faire preuve de beaucoup de patience avant de profiter de votre nouveau bonnet.

Les conditions pour un implant mammaire

Il existe notamment quelques conditions à respecter pour la réalisation d’une opération d’implant mammaire. Entre autres, ce genre de prestation est interdite aux moins de 16 ans, à moins d’avoir l’accord des parents.
Il ne faut pas non plus être enceinte, ni être sous médication avant de se lancer dans les préparations. Le cas échéant, il faudra annoncer la couleur à votre chirurgien. Certains traitements ne sont pas compatibles avec les anesthésies.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>