En savoir plus sur les kystes fonctionnels ?

Chez les hommes comme chez les femmes, le kyste fonctionnel peut être une maladie extrêmement paralysante. Plusieurs personnes en sont victimes de nos jours, sans savoir pour autant qu’il s’agisse d’une maladie pouvant avoir de grave conséquence.

Suis-je sujet à un kyste fonctionnel ?

Une échographie sera nécessaire pour confirmer le diagnostic. Cependant, il est quelques signes avant-coureur qui peut vous indiquer que vous avez un kyste fonctionnel. Il s’agit généralement d’une douleur du côté droit ou gauche, comme un point de côté, mais en un peu plus intense.
Comme son nom l’indique, le kyste fonctionnel ne vous fait pas mal tout le temps. Ce n’est qu’en cas de grosses fatigues qu’elles se manifestent. Et dans certains cas, à peine avez-vous marché quelques pas que vous aurez d’ores et déjà une douleur. Et elle peut durer des heures, voire des jours et vous alités carrément.
Vous aurez plus de chance d’être victime de ce genre de maladie si vous suivez notamment un traitement de stimulation d’ovulation dans le but d’avoir un bébé ou au contraire, si vous prenez des pilules contraceptives. Mais attention, il n’y a pas véritablement de profil prédéfini. Cette maladie ne fait pas de discrimination.

Un kyste bénin

Dans 90 % des cas, les kystes fonctionnels sont bénins. Ils apparaissent aussi vite qu’ils sont arrivés. Et vous n’avez pas besoin de suivre un traitement ni subir de lourde opération pour ce faire. Néanmoins, une consultation sera tout de même nécessaire pour en être sûre.
Mais dans les 10 % restant, c’est autre chose. Aussi bien chez les femmes que chez les hommes, le kyste peut conduire à une infertilité. Raison pour laquelle il importe de le traiter le plus rapidement possible. Pour retirer les kystes, il faut subir une intervention chirurgicale lourde, surtout si la masse n’est trop grande pour être traité via des pilules. Tout dépend des situations. Mais rassurez-vous : dans les deux cas, le traitement du kyste sera pris en charge par les assurances maladies. Il vous suffit de demander un remboursement des frais d’hospitalisations et de traitement, voire d’opération et de suivi pré et post opératoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>